La principauté de Dombes

La Dombes était au temps de Jules César peuplée par lesAmbarres. Au Vème siècle, elle faisait partie du royaume des Burgondes. Lors du partage de Verdun en843, elle revint àLothaire Ier, c'est-à-dire à l'Empire. Mais l'éloignement du pouvoir causa la création de seigneuries qui s'érigèrent en seigneuries quasi-autonomes.

 

À la fin du XIIème siècle, les sires de Baugé et de Thoire et Villars se partageaient la région. Le mariage du15 juillet 1218 entre la fille du sire de Baugé et Humbert V de Beaujeu fit passer la Dombes dans le domaine des Beaujeu jusqu'en 1400, où leurs terres passèrent aux Bourbons. La partie sud de la Dombes appartenait, elle, aux sires de Thoire et Villars, également possessionnés dans le Bugey.

À partir de l'avènement d'Humbert V de Thoire et Villars en 1300, la seigneurie s'orienta progressivement vers la France (Humbert VI sera l'un des principaux artisans du rattachement du Dauphiné à la France en 1336) ; les trois derniers sires de Thoire et Villars servirent les rois de France durant la guerre de Cent Ans.

La Dombes souffrit de guerres entre les comtes de Savoie et les sires de Thoire et Villars (alliés au Dauphin et au comte de Chalon contre la Savoie) à partir de la fin du XIIIème siècle. En voulant aider Édouard, comte de Savoie contre Guigue V dauphin de Viennois, Humbert Ier de Beaujeu fut fait prisonnier à Varey en Bugey en 1325, durant la bataille de Varey. Il fut contraint de prêter hommage pour les seigneuries deMeximieux, Miribelle et Bourg-Saint-Christophe à l'Est de la Dombes, et demanda au comte de Savoie un dédommagement. Les terres des sires de Thoire et Villars subirent, quant à elles, plusieurs chevauchées parties des terres des comtes de Savoie, jusqu'à ce que le climat ne s'apaise, aux alentours de 1355. Humbert VII de Thoire et Villars, n'ayant pas vu son fils unique lui survivre et se trouvant menacé par le duc de Bourgogne à qui il refusait de prêter hommage, vendit ses terres en 1402, les partageant entre les ducs de Savoie et de Bourbon (qui avaient obtenu le Beaujolais du dernier sire de Beaujeu en 1400 et pouvaient ainsi agrandir leurs terres vers l'est), se plaçant ainsi sous la protection de ces grands princes. Humbert VII de Thoire et Villars garda toutefois l'usufruit de ses terres jusqu'à sa mort en 1423.

En 1523, François Ier accusa le connétable de Bourbon defélonie, en vertu de quoi il confisqua ses terres dans le royaume de France et dépêcha une armée pour confisquer la partie de la Dombes lui appartenant, bien que, ces terres se trouvant côté Empire, la Saône fît frontière entre le royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique. Il institua alors un Parlement afin d'administrer la Dombes en son nom : le parlement de Dombes qui siégea d'abord à Lyon, par « territoire emprunté ».

En 1560, François II rendit leurs possessions aux ducs de Bourbon qui récupérèrent également leurs possessions de Dombes. L'empereur n'ayant pas eu l'ambition de contrer le roi de France lorsqu'il avait confisqué ce territoire relevant pourtant de sa juridiction, les ducs de Bourbon érigèrent la Dombes en petite souveraineté indépendante dont Trévoux devint, suite logique à l'ampleur prise par la ville à la fin du Moyen Âge, la capitale.

On rassembla dès lors dans cette cité tous les organes nécessaires à la bonne administration d'un petit État : un hôpital y fut fondé par Anne-Marie-Louise d'Orléans, duchesse de Bourbon-Montpensier, sous l'impulsion de Claude Cachet de Garnerand, conseiller au parlement de Dombes.

Elle céda ensuite à Louis-Auguste, fils légitimé de Louis XIV, la souveraineté de Dombes contre la libération du Duc de Lauzun, dont elle était amoureuse.

Le duc du Maine Louis-Auguste de Bourbon, fils légitimé de Louis XIV et de madame de Montespan, fit transférer le parlement de Dombes de Lyon à Trévoux, faisant bâtir à partir de 1696, un palais pour l'accueillir, que l'on peut encore visiter de nos jours. Il favorisa, de plus, l’imprimerie implantée à Trévoux où ne s'exerçait pas la censure du royaume de France, autorisant les Jésuites à y imprimer leurs Mémoires (journaux d'information et de critique scientifique, théologique, littéraire...). Plusieurs éditions du dictionnaire de Trévoux y furent également imprimées.

En 1762, Louis-Charles de Bourbon (1701-1775), comte d'Eu, troisième fils du duc du Maine, échangea la souveraineté de Dombes à Louis XV contre des terres en Normandie où il était, par ailleurs, possessionné. Elle fut dès lors définitivement rattachée au royaume de France.

Par un édit du mois d'octobre 1771, enregistré le 31 décembre suivant, le roi supprima le parlement de Trévoux et sa chancellerie. Les attributions du parlement furent réparties : celles dont il connaissait comme parlement et cour des aides furent portées devant le conseil supérieur de Lyon ; celles dont il connaissait comme chambre des comptes furent dévolues à la chambre des comptes de Paris; et celles dont il connaissait comme bureau des finances furent attribués au bureau des finances de Lyon. Par un édit du mois de janvier 1772, enregistré le 22 de ce mois, le roi supprima la châtellerie de Trévoux ainsi que le bailliage de Chalamont et celui de Thoissey et créa une « sénéchaussée et siège d'élection réunis ». L'édit portait que ce tribunal tiendrait ses séances à Trévoux et connaîtrait de toutes les matières qui ressortissaient de la chambre des requêtes du parlement de Trévoux, ainsi que les bailliages supprimés, sauf l'appel au conseil supérieur de Lyon. Des lettres-patentes du 22 mars 1771, enregistrées le 5 mai suivant, portèrent que les appels des jugements rendus en la sénéchaussée établie à Trévoux, seront relevées au présidial de Lyon en toutes causes et matières de nature à pouvoir y être jugées. Lorsque, en 1774, le roi rétablit le parlement de Paris et supprima les conseils supérieurs créés en 1771, la sénéchaussée de Trévoux fut comprise dans le ressort du parlement de Paris et celui-ci substitué au conseil supérieur de Lyon.

Par un édit du mois de septembre 1781, enregistré au parlement de Dijon le 6 mars 1782, la Dombes fut unie aux états de Bresse et rattachée à la généralité de Bourgogne.

L'Assemblée nationale constituante confirma l'incorporation de la Dombes au royaume par un décret du 27 septembre 1791 qui, sanctionné par Louis XVI le 16 octobre suivant, devint la loi des 27 septembre = 16 octobre 1791, portant réunion à la France du pays de Dombes et dépendances.

Au milieu duXIXème siècle, des moines créèrent l'abbaye Notre-Dame-des-Dombesau Plantay, afin d'aider à assainir la région marécageuse et limiter les effets de la malaria.

Double-Tournois de Louis II de Bourbon-Montpensier (Type 2)

CGKL#716 - Double-Tournois

Type 2 / Rareté R5

1,3 gr - 21 mm

 

Buste à gauche, col plat, barbu, cuirassé.

 

Avers / Début de légende à 6 heures, non cerclé.

+ L.D.BOVR.B.P.D.DOMBES

 Légende b

 

Revers / Début de légende à 12 heures, non cerclé.

Trois lys posés deux et un, brisure à droite.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1682

 Légende 1

 

Association de légendes : b1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire abîmé et usé mais identifiable. Etant donné sa rareté il me plaît tout de même beaucoup.

Double-Tournois de Marie de Bourbon-Montpensier (CGKL#728)

CGKL#728 - Double-Tournois

Type 5 / Rareté R3

3,1 r - 20 mm

 

Buste à gauche, avec large collerette.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ MARIE.SOVVER.DE.DOMBES

 Légende a

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1620

 Légende 1

 

Association de légendes : a1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Belle monnaie difficile à photographier et bien plus belle en vrai.

CGKL#728 - Double-Tournois

Type 5 / Rareté R0

2,8gr - 20 mm

 

Buste à gauche, avec large collerette.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ MARIE.SOVVER.DE.DOMBES.

 Légende b

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1627

 Légende 1

 

Association de légendes : b1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire qui rend très bien le portrait. Revers superbe. Patine verte granuleuse à l'avers et aucune patine au revers.

Marie de Bourbon-Montpensier (1608-1626)

Marie de Bourbon-Montpensier, duchesse de Montpensier, née le 15 octobre 1605 et décédée le 4 juin 1627, était une princesse du sang.

Membre de la seconde maison de Montpensier, Marie est une éphémère duchesse d'Orléans par son mariage avec Gaston de France en 1626. C’est aussi la mère de la « Grande Mademoiselle».

La princesse Marie de Montpensier est la fille unique d'Henri de Montpensier (1573-1608), duc de Montpensier et dauphin d'Auvergne et d'Henriette-Catherine de Joyeuse (1585-1656), duchesse de Joyeuse et princesse de Joinville.

Par son père, qui appartient à la seconde maison de Montpensier (branche cadette de la maison de Bourbon-Vendôme), Marie a pour ancêtre Jean VIII de Bourbon-Vendôme. Jean est l’ancêtre qu’elle partage avec son cousin le roi Henri IV, ce qui la rend princesse de sang — comme tous les autres membres aînés de la maisond e Bourbon depuis l’accession au trône de France de la famille, en 1589.

Du côté maternel, Marie appartient à la maison de Joyeuse, famille ducale depuis 1581, date à laquelle Anne de Joyeuse, mignon d'Henri III passe de vicomte à duc de Joyeuse. Par sa proximité avec le trône de France et dans un contexte de guerres de religion, la famille est l’une des familles les plus influentes et puissantes de France.

Mariage et descendance :

Le 6 août 1626, à Nantes, Marie épouse son cousin éloigné Gaston d'Orléans (1608-1660), fils du défunt Henri IV et frère unique de Louis XIII. De ce mariage naît une enfant :

  • Anne-Marie-Louise d'Orléans (1627-1693), duchesse de Montpensier, non-mariée et sans postérité, connue plus tard sous le surnom de « Grande Mademoiselle ».

Liard de Gaston d'Orléans et Marie de Montpensier

Le monnayage conjoint de Marie et Gaston est très éphémère, Marie étant morte en 1627. Pour la plupart, ces rares monnaies ont probablement été frappées après sa disparition, par Gaston seul, soucieux d'asseoir sa légitimité de prince usufruitier. Outre de rarissimes écus d'or et testons d'argent, on rencontre quelques liards aux monogrammes entrecroisés.

 

Source : http://monnaiesdeladombes.blogspot.fr/2009/07/gaston-et-marie-1626-1627.html

Liard de Gaston d'Orléans et Marie de Bourbon-Montpensier

0,6 gr - 16 mm

 

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GAST.ET.M.SOVV.D.DOMBAR

Monogramme de Gaston et Marie couronné entre 3 fleur de lys

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Croix de l'ordre du Saint-Esprit

+ DNS.ADIVTOR.NOSTER.1628

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire de cette rare monnaie.

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#732)

CGKL#732 - Double-Tournois

Type 6 / Rareté R4

2,8gr - 22 mm

 

Buste jeune à droite, tête nue, col fraisé, grand drapé.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+GA8TON.V8VF.DE.LA.SOV.DOM

 Légende ?

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1629

 Légende 1

 

Association de légendes : ?1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Identification confirmée par l'ACNRF il s'agit bien d'une nouvelle légende d'avers. Donc Double-Tournois unique avec cette légende !

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#736)

CGKL#736 - Double-Tournois

Type 8 / Rareté R0

2,6gr - 22 mm

 

Buste à droite, tête nue, col fraisé, avec de longues mèches bouclées.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON.VSVE.DE.LA.SOV.DOM

 Légende a

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1635 R

 Légende 2

 

Association de légendes : a2

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire usé mais identifiable.

CGKL#736 - Double-Tournois

Type 8 / Rareté R0

1,9 gr - 21 mm

 

Buste à droite, tête nue, col fraisé, avec de longues mèches bouclées.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON VSVE DE LA SOV DOM

 Légende g

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1636.B

 Légende 1

 

Association de légendes : g1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire usé mais identifiable.

Double Tournois Gaston d'Orléans (Type 9)

CGKL#736 - Double-Tournois

Type 8 / Rareté R0

2,3 gr - 21 mm

 

Buste à droite, tête nue, col fraisé, avec de longues mèches bouclées.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON.VSVE.DE.LA.SOV.DOM

 Légende a

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1634 R

 Légende 2

 

Association de légendes : a2

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire avec un beau portrait

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#742)

CGKL#742 - Double-Tournois

Type 11 / Rareté R5

2,9gr - 20 mm

 

Buste à droite, tête nue, col fraisé.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON.VSV.DE.LA.SOV.DOM.

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1639

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire abîmé et fortement décentré mais qui semble bien être un type 11 avec une rareté R5.

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#743)

CGKL#743 - Double-Tournois

Type 11 Bis / Rareté R5

2,3gr - 21 mm

 

Buste à droite, tête nue, col fraisé, avec de longues mèches bouclées tombant dans le cou.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON.VS.DE.LA.SOV.DOM

 Légende b

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1639

 Légende 1

 

Association de légendes : b1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire non référencé dans le CGKL mais relevé par M. Crépin dans le Forum Tournois n°27 de 2005. Très bel exemplaire en l'espèce.

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#744)

CGKL#744 - Double-Tournois

Type 12 / Rareté R5

2gr - 20 mm

 

Buste à droite, tête nue, drapé à l'antique, grandes mèches bouclées sur la nuque.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON VSV DE LA SOV DOM

 Légende c

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE TOVRNOIS 1639

 Légende 2

 

Association de légendes : c2

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire un peu décentré et avec une trace de vert de gris sur la droite. Encore un exemplaire rare avec une rareté R5 pour 3 autres exemplaires en plus du mien retrouvés.

Double-Tournois de Gaston d'Orléans (CGKL#752)

CGKL#752 - Double-Tournois

Type 16 / Rareté R0

3 gr - 19 mm

 

Buste à droite, tête nue avec chevelure abondante tombant dans le cou, drapé, fixé sur l'épaule par un gros noeud.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

+ GASTON.VSV.D.LA.SOV.DOMB

 Légende o

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DOVBLE.TOVRNOIS.1641

 Légende 2

 

Association de légendes : o2

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire avec une légende d'avers non présente dans le CGKL et non relevée dans les Forums-Tournois. J'en possède un deuxième exemplaire moins joli en double.

Denier-Tournois de Gaston d'Orléans - Type 7 (CGKL#756)

CGKL#756 - Denier-Tournois

Type 7 / Rareté R1

1,4gr - 17 mm

 

Buste à droite avec les cheveux en grandes mèches tombant dans le cou.

 

Avers / Début de légende à 7 heures, cercle lisse.

GAST.PATR.R.VSVFR.PR.DOM

.A. (Dans la légende sous le buste)

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DENIER.TOVRNOIS.1649

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire qui rend très bien le portrait. Exemplaire cerclé à l'avers ce qui est un peu plus rare que le non-cerclé.

Denier-Tournois de Gaston d'Orléans - Type 9 (CGKL#760A et CGKL#760B)

CGKL#760.B - Denier-Tournois

Type 9 / Rareté R1

1,5gr - 17 mm

 

Buste à droite avec les cheveux en grandes mèches tombant dans le cou.

 

Avers / Début de légende à 8 heures, non-cerclé.

.G A .P.R. - .VF.P.D.

 Légende a

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DENIER.TOVRNOIS.1650

 Légende 1

 

Association de légendes : a1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Très bel exemplaire avec un superbe portrait qui porte malheureusement une grosse marque dont j'ignore l'origine. Malgré son usure au revers il s'agit bien d'un lys.

Denier-Tournois de Gaston d'Orléans (Type 12)

CGKL#766 - Denier-Tournois

Type 12 / Rareté R3

1,1 gr - 17 mm

 

Buste à droite avec les cheveux en grandes mèches tombant dans le cou.

 

Avers / Début de légende à 8 heures, non-cerclé.

.GASTON. - .V.P.P.D.

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DENIER.TOVRNOIS.1651

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Exemplaire usé mais identifiable de cette assez rare monnaie des Dombes.

Douzain Henri II de Montpensier

Douzain - Henri II de Montpensier - 1598

2,1 gr - 23 mm

 

 

Avers / Début de légende à 13 heures, non cerclé.

+ HENRIC.P.DOMBAR.D.MONTISP.(Mm).

Ecu couronné de Bourbon accosté de deux H

 

Revers / Début de légende à 12 heures, non cerclé.

Croix échancrée cantonnée de 4 couronnes

+ DNS.ADIVT.ET.REDEM.MEVS.1598

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Bel exemplaire de cette rare monnaie qui est très souvent assez frustre.

CGKL#760.A - Denier-Tournois

Type 9 / Rareté R1

1,3gr - 17 mm

 

Buste à droite avec les cheveux en grandes mèches tombant dans le cou.

 

Avers / Début de légende à 8 heures, non-cerclé.

.G A .PR. - .VF.P.D.

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un sous un lambel.

+ DENIER.TOVRNOIS.1650

 

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Très bel exemplaire avec un superbe portrait. Exemplaire clippé comme souvent pour cette période.