Château-Regnault

Sur l'emplacement actuel du monument de la statue du cheval Bayard se dressait la forteresse de Château-Regnault.

Traduction de la charte rappelant la construction de l'ancien château:

« Moi Hugues IIIe,comte et fils ainé du comte de Rethel, fait savoir à tous présents et à venir que les présentes Lettres verront que j'ai de nouveau construit le château de Renauld entre le village de Braux et de Laval-Dieu, sur la montagne dite Chasteliers et que je l'ai soumis à la loi duChâteau de Bouillon. J'ai promis la même liberté et d'observer les mêmes coutumes aux futurs manants tels que jouissent ceux de Bouillon. En témoignage de quoi j'ai confirmé les présentes Lettres par l'opposition de mon sceau. Donné en l'année 1227, au mois de mai »

— Hubert, Melanges p. 182, traduction du latin

.

La forteresse fut également le siège d'une principauté souveraine, à partir de 1545.

Les derniers souverains de cette principauté furent François de Bourbon, prince de Conti et Louis-Marguerite de Lorraine. Le prince de Conti était un prince du sang royal, son cousin germain n'était autre que le roi Henri IV. De son côté, la princesse était la fille du précédent souverain de Château-Regnault : Henri le Balafré. Le règne du prince dura jusqu'en 1615. Par la suite la princesse conserva la principauté jusqu'en 1629, où elle la céda au roi Louis XIII. Depuis 1625, Richelieu avait engagé des négociations et la vente a finalement lieu le 10 mars 1629.

Il ne reste aujourd'hui pratiquement plus de trace de l'édifice. On peut cependant encore observer quelques escaliers taillés à même le schiste, une citerne près du monument et un reste de tour concave taillée elle aussi dans le schiste.

Lors de l'érection du monument en 1933, quelques trouvailles ont été faites: monnaies, épées, pointes de flèches, vaisselle, et quelques os d'animaux.

Lorsque l'on consulte les quelques articles portant sur l'emplacement de la forteresse on observe que de nombreuses trouvailles ont été faites à diverses périodes de l'histoire (xixe siècle, xxe siècle)

La forteresse devait être un nid d'aigle relativement petit. Cependant d'après les différentes trouvailles les souverains devaient avoir un bon train de vie.

Jusqu'en 1629, Château-Regnault était le siège d'une principauté indépendante et les souverains se sont donnés droit de battre monnaie. On peut encore trouver aujourd'hui des monnaies de Château-Regnault, notamment des doubles tournois imités des monnaies royales françaises de l'époque (Henri IV, Louis XIII ).

Comme pour les principautés de Sedan et d'Arches à la même époque, la principauté de Château-Regnault s'est spécialisée dans la production de fausses monnaies. Cette production servile avait pour but de gagner de l'argent en produisant à moindre coût des monnaies imitées et de les échanger à leur coût réel. Le poids des monnaies était par exemple inférieur au poids de la monnaie d'origine. Les métaux utilisés pouvaient être aussi des alliages moins coûteux, par exemple pour les monnaies en argent, on pouvait mélanger de l'étain (moins coûteux) avec l'argent.

Les monnaies de Château-Regnault sont toutes très rares, à l'exception des doubles tournois non datés et des liards. En effet, les États lassés par cette production frauduleuse ont réagi en décriant à plusieurs reprises les monnaies de la principauté et les monnaies saisies ont alors été refondues. Les doubles tournois et les liards ont connu des émissions tellemement importantes qu'une grande partie a subsisté.

  • Xème au XIIème siècle, construction d'un château primitif détruit.
  • 1227, Hugues IV comte de Rethel, reconstruit le château.
  • 1320, la châtellenie passe à la maison de Flandres.
  • 1400, Château-Regnault passe à la maison de Bourgogne.
  • 1545, seigneurie indépendante sous François de Clèves.
  • 1554, détruit par Jean de Louvain et les Impériaux.
  • 1555, le château est reconstruit par François de Clèves.
  • 1560, Catherine de Clèves devient Princesse souveraine de Château-Regnault.
  • 1568, Catherine épouse en seconde noce Henri de Guise.
  • 1568, Henri de Guise devient prince de Château-Regnault et s'arroge le droit de battre monnaie.
  • 1588, Henri de Guise est assassiné.
  • La principauté passe successivement à François de Bourbon, prince de Conty, puis dans les maisons de Flandre, de Bourgogne, d'Albert de Clèves, puis de Lorraine.
  • 10 mars 1629, vente du château au roi de France Louis XIII.
  • 1635, invasions espagnoles et autrichiennes
  • 1643, la garnison de Château-Regnault empêche les renforts venus du Luxembourg d'arriver à Rocroi et permet la victoire francaise à Rocroi.
  • 1653, le village est incendié par les espagnols et autrichiens.
  • 1667, les espagnols et les brandebourgeois pillent la région.
  • 1687 à 1689, Louis XIV fait démolir la forteresse.

Double-Tournois François de Bourbon-Conti - Type 12 (CGKL#662)

CGKL#662 - Double-Tournois

Type 12 / Rareté R1

1,8gr - 19 mm

 

Col à triple collerette en dents de scie.

 

Avers / Début de légende à 6 heures, cercle lisse.

(étoile)F.DE.BOVRBON.P.DE.CONT

Légende c

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un, brisure à droite.

+ DOVBLE(étoile)TOVRNOIS

Légende 1

 

Association de légendes : c1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Très bel exemplaires même si les légendes sont un peu usées.

François de Bourbon, Prince de Conti (1558-1614)

François de Bourbon, prince de Conti seigneur de Château-Regnault (La Ferté sous Jouarre, 19 août 1558 – Paris, 3 août 1614) est un prince de sang de la maison de Condé.

Il était le cousin germain du roi Henri IV par son père Louis Ier, Prince de Condé frère d'Antoine de Bourbon. Il apporta au Roy de France très tôt son soutien durant les évènements de la Ligue Catholique.

Il est le troisième fils de Louis Ier de Bourbon, prince de Condé, qui a fondé la Maison de Condé, et sa première épouse Eléonore de Roye (1536-1564).

Marquis de Conti, François est élevé dans une famille très attachée au protestantisme, mais perd très jeune son père et sa mère. Quelques semaines après le massacre de la Saint-Barthélémy, il se convertit au catholicisme, le même jour que son demi-frère Charles, sa belle-sœur Marie et sa belle-mère Françoise d'Orléans.
Il vit à la cour d'Henri III qui se l’attache en le faisant chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit dès 1579 et en l'élevant à la dignité de prince de Conti en 1581. Durant le soulèvement de la Ligue, il manifeste son soutien à son cousin Henri de Navarre et quitta la cour en 1587 pour suivre son parti.

En 1589, après l'assassinat d'Henri III, il devient le deuxième personnage du royaume. Il fut le premier à reconnaître tout naturellement son cousin Henri IV pour roi et participe à ses côtés aux batailles contre la Ligue et plus particulièrement à Ivry. Nommé gouverneur d'Auvergne, de Paris et du Dauphiné en 1595. Cet homme sourd et bègue est mentionné comme un candidat pour le trône de France à la mort du cardinal de Bourbon en 1590.

Il épouse au Palais du Louvre à Paris 17 décembre 1581 Jeanne de Coesme (morte en 1601) sans postérité. Sur la volonté d’Henri IV, il épousa en secondes noces au Château de Meudon le 24 juillet 1605, Louise-Marguerite de Lorraine (1588-1631), fille du duc Henri de Guise et de Catherine de Clèves et dont il a une fille Marie (morte en 1610 à l'âge de trois semaines). Il meurt en 1614 sans laisser d’héritier mâle.

Il a eu un fils illégitime, Nicolas de Conti († 1648 à Paris et inhumé à St-Germain-des-Prés le 25 mars 1648), dit le bâtard de Conti, prieur et abbé de Gramont; abbé de la Couture au diocèse du Mans, et de Bassac en Saintonge (28/09/1629).

Sa veuve Louise Marguerite, plus connue sous le nom de princesse de Conti, s’illustra sous le règne de Louis XIII par sa liberté d’esprit. Elle fut dame d’honneur de Marie de Médicis et d'Anne d'Autriche et trempa dans les complots contre Richelieu.

Double-Tournois François de Bourbon-Conti - Type 16 (CGKL#670)

CGKL#670 - Double-Tournois

Type 16 / Rareté R3

2,8gr - 19 mm

 

Buste tête nue, longue barbe, col à triple collerette en dents de scie, sur cuirasse.

 

Avers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

(étoile)F.DE.BOVRBON.P.DE.CONTI

Légende c

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un, brisure à droite.

+ DOVBLE(étoile)TOVRNOIS

Légende 1

 

Association de légendes : c1

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Très bel exemplaire.

Double-Tournois de François de Bourbon-Conti - Type 18 (CGKL#674)

CGKL#674 - Double-Tournois

Type 18 / Rareté R0

2,1gr - 19 mm

 

Buste tête nue, avec barbe, col plat, drapé sur la cuirasse.

 

Avers / Début de légende à 7 heures, cercle lisse.

F.DE.BOVRBON.P.DE.CONTI.

Légende a

 

Revers / Début de légende à 12 heures, cercle lisse.

Trois lys posés deux et un, brisure à droite.

+ DOVBLE.TOVRNOIS

Légende 3

 

Association de légendes : a3

 

Commentaires sur mon exemplaire :

Superbe exemplaire avec magnifique buste.