Les Charpentiers

A ce jour nous ne connaissons que deux types différents de méreaux de cette corporation.

Premier type

Gravure issue de : FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.53

"Le champ est rempli par deux personnages debout, la tête nimbée. Le premier paraît revêtu des ornements royaux; il tient le sceptre de la main droite et de la gauche un objet difficile à déterminer.

Le second, qui porte les ornements pontificaux, bénit de la main droite et laisse voir dans sa gauche un râteau ou un peigne de fer, qui désigne saint Blaise. Entre ces deux figures se trouvent deux fleurs de lis, l'une à la hauteur de la tête, l'autre près des genoux.

Revers : Une légende fruste sur laquelle on lit :

 

M IIII ET X (1410)

 

Dans le champ, une équerre et une grande cognée, surmontée d'un marteau bretelé, et soutenue d'un compas et d'une truelle. Deux fleurs de lis accompagnent ces instruments, l'une est placée entre les bras de l'équerre et le manche du marteau, et l'autre en tête de la cognée.

Ce plomb a été trouvé au Pont-au-Change en 1850.

 

Les règlements de la communauté des maîtres charpentiers, dans lesquels on remarque que les jurés étaient électifs, sont de 1454; Henri III les érigea en titre d'office en 1574. Ce ne fut qu'en 1644 que cette communauté fit dresser de nouveaux statuts, qui furent confirmés par Louis XIV.

L'apprentissage était de six ans. Le brevet coûtait 24 livres et la maîtrise 1,500; les fils de

maîtres n'en étaient point exempts. On défendait aux compagnons d'emporter les copeaux, sous

peine de punition corporelle. Le bureau était rue Galande.

 

Les charpentiers-maçons (nom qui explique pourquoi la truelle figure sur le revers ) avaient pour patrons saint Louis et saint Blaise, à Saint-Julien-le-Pauvre, où ils avaient fondé une chapelle; plus tard, comme cette dernière menaçait ruine, on en fit élever une autre à Saint-Yves, rue Saint-Jacques."

 

FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.53 et 54

Un érudit du XIXème siècle, M. Alfred de MARTONNE a, dans la bibliothèque de l'école des chartes, année 1862, volume 23, n°1, page 548 à 551, commenté la sortie de l'ouvrage de M. FORGEAIS et voulu y apporter quelques critiques. En ce qui concerne ce plomb, je vous livre son avis ci-dessous. L'article de M. de MARTONNE est disponible au téléchargement en cliquant sur son nom ci-dessus.

"P. 53 : la légende des Charpentiers semble incomplètement expliquée. Le premier personnage devrait être saint Louis, tenant à la main les trois clous sacrés qu'il rapporta de la Croisade."

de MARTONNE, Bibliothèque de l'école des chartes, année 1862, volume 23, n°1, page 550

Deuxième type

Gravure issue de : FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.55

"Variété du plomb précédent.

Saint Louis et saint Blaise.

Revers : Un compas, une truelle, une équerre et plusieurs autres instruments de la profession des charpentiers-maçons.

Au-dessus, une fleur de lis entre deux croissants. Dans le champ, la date de 1556.

Ce méreau a été trouvé au Pont-au-Change en 1850"

FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.55

Un érudit du XIXème siècle, M. Alfred de MARTONNE a, dans la bibliothèque de l'école des chartes, année 1862, volume 23, n°1, page 548 à 551, commenté la sortie de l'ouvrage de M. FORGEAIS et voulu y apporter quelques critiques. En ce qui concerne ce plomb, je vous livre son avis ci-dessous. L'article de M. de MARTONNE est disponible au téléchargement en cliquant sur son nom ci-dessus.

" P. 55: autre méreau des charpentiers incomplètement décrit ; outre les instruments indiqués, on distingue une autre équerre et deux croissants (on voit là et ailleurs que ces médailles ont dû être portées et sont percées de trous, qui semblent à première vue un ornement en forme d'anneau ou de perle)"

de MARTONNE, Bibliothèque de l'école des chartes, année 1862, volume 23, n°1, page 550

Copyright :

Toutes les images de ce site sont la propriété de la personne ayant pris les clichés, responsable de ce blog. Toute utilisation de ces clichés est strictement interdite sans demande préalable à l'auteur via le lien contact en haut de cette page.

Partagez votre site