Les Boursiers

A ce jour nous ne connaissons qu'un seul et unique méreau de cette corporation.

Gravure issue de : FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.37

"Dans le champ, la sainte Vierge, couronnée et nimbée, tenant sur son bras l'enfant Jésus. A sa gauche, saint Brieu, mitre et nimbé, tenant de la main gauche une crosse. Il est accosté des initiales S B.

Revers : Une bourse à fermoir, entre deux bourses à lacets.

Ce plomb, du XVIème ou du XVIIème siècle, a été trouvé au pont Saint-Michel en 1850.

 

La communauté des boursiers a reçu ses premiers statuts de Philippe de Valois en 1342, par lesquels ils sont qualifiés de maîtres boursiers, calottiers, bonnetiers, caleçonniers, etc.

Ces statuts ont été confirmés par Charles VI, Louis XII, Charles IX, et par des lettres-patentes de Louis XIV en 1656, qui ne furent vérifiées qu'en 1664.

L'apprentissage était de quatre ans et le compagnonnage de cinq ans.

Le brevet coûtait 65 livres et la maîtrise 600.

Les boursiers étaient au nombre des métiers qui, la nuit, faisaient le guet à Paris.

Avec eux figuraient, pour cette corvée, les tanneurs, mégissiers, baudoyeurs et sueurs ou couturiers (sutores,

culottices). Le bureau des boursiers était place de Grève.

Ils avaient pour patrons la Vierge et saint Brieu, aux Cordeliers."

FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.37 et 38

Copyright :

Toutes les images de ce site sont la propriété de la personne ayant pris les clichés, responsable de ce blog. Toute utilisation de ces clichés est strictement interdite sans demande préalable à l'auteur via le lien contact en haut de cette page.

Partagez votre site