Les Apothicaires

A ce jour nous ne connaissons qu'un seul et unique méreau de cette corporation.

Pour aller plus loin au sujet de cette corporation :

- Article de Michel LHERMET, Rare sceau d'un épicier (apothicaire) de la cité de Sens en Bourgogne (XIVè siècle) publié dans la revue OMNI n°6 (04/2013)

Gravure issue de : FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.29

"Face : Les formes, malheureusement frustes, des deux patrons de la corporation, saint Côme et saint Damien.

Revers : Une spatule et un bocal; au-dessous, la date de 1538. Grenetis.

 

Ce plomb a été trouvé au Pont-au-Change en l'année 1857. Avant 1484 on n'a aucun titre qui parle des apothicaires. Dans les derniers statuts, on exigeait des apothicaires qu'ils eussent non-seulement une grande connaissance de toutes les plantes médicinales, mais encore de toutes les drogues propres à la médecine, etc.; qu'ils connussent la chimie et la botanique.

 

L'apprentissage était de quatre ans, et l'on exigeait, de plus, six ans de service comme garçon. Le brevet d'apprentissage coûtait 88 livres et la maîtrise 6,000 livres. Leur bureau était cloître Sainte-Opportune.

Il y avait à Paris, vers la fin du XVème siècle, quatre-vingt sept apothicaires; ils avaient pour patrons saint Côme et saint Damien, martyrs, célèbres en Grèce pour leur habileté et leur charité dans l'exercice de la médecine, et dont le culte passa de bonne heure dans l'Église d'Occident."

FORGEAIS, Collection de plombs historiés trouvés dans la Seine, Tome I, p.29 et 30

Copyright :

Toutes les images de ce site sont la propriété de la personne ayant pris les clichés, responsable de ce blog. Toute utilisation de ces clichés est strictement interdite sans demande préalable à l'auteur via le lien contact en haut de cette page.

Partagez votre site